arabe english

 

Livre édité

  

Cette table propose la composition de 228 aliments consommés par les tunisiens. Elle comprend, pour chaque aliment, la valeur énergétique ainsi que les teneurs en 34 nutriments, exprimés pour 100 g de la partie comestible crue.

Statut en Vitamine A
de l'Enfant Tunisien

 

 Rapport d'activités
Scientifiques

Statistiques

Membres: 4
Publications: 39
Liens: 6

Informations générales arrow Projets nationaux
Projets nationaux

 PROJETS DE RECHERCHE NATIONAUX

Statut en vitamine A de l'enfant Tunisien (2005 - 2006)

Table de composition des aliments et plats Tunisiens

Tumeur primitive de la vessie : facteurs étiologiques à travers les cas pris en charge dans le service d'urologie de la Rabta Etude

Syndrome métabolique chez l'obèse tunisien : prévalence, profil clinique et évolutif après prise en charge diététique personnalisée.

Anomalies de la tolérance glucidique chez l'enfant et l'adolescent obèses : prévalence et facteurs de risque.

UNITES DE RECHERCHE

L'Institut National de Nutrition héberge quatre Unités de Recherche (UR) :

Endocrinologie de la Reproduction

Obésité humaine : prise en charge des obèses

Dyslipoprotéinémie, diabète et hormones

Surveillance Nutritionnelle

STATUT EN VITAMINE A DE L'ENFANT TUNISIEN (2005 - 2006)

Ce projet entre dans le cadre d'un accord de Coopération entre l'Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire (INNTA) de Tunis et le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF). Contrat signé à Tunis, le 15 décembre 2005, sous le n° A061205.
En Tunisie, il n'y a pas de données disponibles qui signalent l'existence d'éléments en faveur d'une prévalence élevée de la carence en vitamine A chez les enfants ou les mères allaitantes. La Tunisie n'assure pas une supplémlentation en vitamine A pour les jeunes enfants ni lors des activités vaccinales de routine ni lors des journées nationales de vaccination ni lors des campagnes de vaccination contre la poliomyélite ou la rougeole. Une évaluation du statut vitaminique en vitamine A, de l'enfant tunisien semble être justifiée surtout par cette absence de données sur le problème, notamment dans certaines zones prioritaires dans le domaine de la santé de l'enfant. Une enquête prospective sur le statut en vitamine A a été réalisée sur l'ensemble des enfants scolarisés en 1ère année de base dans le gouvernorat de Kasserine. Cette enquête a porté sur 7407 enfants, âgés de 6 ans, et a comporté des analyses biologiques (rétinol sérique), des mesures anthropométriques (poids, taille) et des analyses nutritionnelles (habitudes alimentaires) et socioéconomiques. La saisie des données recueillies sur le terrain est achevée. Les traitements statistiques ont été achevés. Un rapport préliminaire a été rédigé.

Ce projet regroupe des partenaires nationaux :
Institut National de Nutrition et l'Hôpital de la Rabta.

Avec l'appui technique du Fonds des nations Unies pour L'Enfance (UNICEF)

Le financement est assuré par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF)

Cette étude a pour objectif principal de statuer sur l'existence ou non de déficience en vitamine A chez les enfants tunisiens. Les objectifs spécifiques de cette étude sont :

  • la recherche de l'hypovitaminose A (clinique ou infraclinique) chez les enfants âgés de 5 à 7 ans, son ampleur, son degré de sévérité ainsi que sa répartition suivant le milieu (urbain ou rural), le sexe et le niveau socio-économique ;
  • l'identification des déterminants directs et indirects de l'éventuelle hypovitaminose A chez les enfants ;
  • l'analyse quantitative et qualitative de la consommation alimentaire des enfants et la relation entre les apports en macronutriments et micronutriments et le statut en vitamine A de l'enfant ;
  • l'évaluation de l'état nutritionnel de ce groupe de population et la recherche des problèmes de malnutrition aiguë ou chronique et leur relation avec l'hypovitaminose A.

En marge du projet, ont été réalisées :

  • formation individuelle diplômante (1 Mastère) ;
  • ce travail a remporté le prix du Président de la République pour les Sciences Médicales de 2007.

TABLE DE COMPOSITION DES ALIMENTS ET PLATS TUNISIENS

L'objectif de ce projet était d'élaborer la composition en énergie et en nutriments des plats habituellement consommés par les tunisiens. Pour concrétiser cet objectif, les plats et aliments consommés par les tunisiens ont été répertoriés à partir des différentes enquêtes de consommation alimentaire, nationales ou régionales. Puis, les différentes recettes propres aux régions de la Tunisie ont été détaillées. Enfin, la composition de ces plats et aliments a été déterminée en utilisant les différentes banques de données internationales comme : USDA data ou Mc Cance & Widdoxson's.

Les frais de l'étude ont été pris en charge par le projet européen TAHINA, et les frais de l'édition par l'INNTA.

La table a été éditée en 500 exemplaires. Un CD-Rom a été élaboré pour permettre une utilisation électronique du logiciel d'analyse des enquêtes de consommation alimentaire. Le volume 1 a été préfacé par Monsieur le Ministre de la Santé Publique.

Un exemplaire de la table a été offert à Monsieur le Président de la République qui nous a adressés une lettre de félicitations.

TUMEUR PRIMITIVE DE LA VESSIE : FACTEURS ETIOLOGIQUES A TRAVERS LES CAS PRIS EN CHARGE DANS LE SERVICE D'UROLOGIE DE LA RABTA ETUDE

Le cancer de la vessie représente la onzième cause de cancer dans le monde. En 2000, on estime qu'il y a eu 336 000 nouveaux cas (260 000 chez l'homme et 76 000 chez la femme) soit une prévalence de 3,3 % de l'ensemble des cancers. L'incidence la plus élevée est observée en Europe, aux Etats Unis d'Amérique et en Afrique du Nord. Plus de 50 % des cas sont observés dans les pays développés. La plupart des tumeurs urothéliales apparaissent à 60 ans et plus. Son incidence est en augmentation d'environ 1 % par an.

L'étiologie des tumeurs de la vessie est multifactorielle. Outre, les facteurs de susceptibilité génétique, les facteurs environnementaux jouent un rôle causal dans l'apparition de ces tumeurs. L'alimentation est fortement corrélée à ces tumeurs dès lors que de nombreuses substances ou métabolites, dont certains à propriétés cancérigènes, sont excrétés dans les urines. Alors que pour la plupart des aliments, les preuves d'une association aux tumeurs de la vessie sont insuffisantes, certains sont plus à risque (graisses Odds Ratio de 1,3 à 1,8) d'autres seraient plutôt protecteurs (vitamine A et caroténoïdes). En outre, les contaminants de l'eau potable sont fortement associés à ces tumeurs.

Ce projet regroupe des partenaires nationaux :

Institut National de Nutrition, Service Etudes et Planification ;

Hôpital de la Rabta, Service d'urologie, Le Laboratoire de Biochimie & Unité de recherche 05/UR/0808, Service des Maladies du Travail et des Maladies Professionnelles ;

Ce projet vise à analyser les facteurs de risque nutritionnels, génétiques, environnementaux chez des patients tunisiens atteints d'une tumeur vésicale primitive.

UNITES DE RECHERCHE

Endocrinologie de la Reproduction

Responsable : Professeur Ben Slama Claude

Missions :

  • Promouvoir la recherche en physiologie et en pathologie sur les aspects endocrines des fonctions de reproduction (mise en place d'une consultation hebdomadaire spécialisée en Endocrinologie de la Reproduction) ;
  • Participation à des travaux en collaboration avec d'autres structures (Service de Dermatologie de l'Hôpital Habib Thameur et l'Office National de la Famille et de la Population) ;
  • Travaux de recherche sur les prolactinomes, les tumeurs virilisantes, les tumeurs hypophysaires, les pubertés précoces, certains aspects génétiques des insuffisances gonadotropes (qui ont fait/font l'objet de publications et de thèses en Médecine) ;
  • Travaux sur les dystrophies ovariennes, les hyperprolactinémies, la ménopause (en cours de réalisation).

L'Unité a mis en place une consultation hebdomadaire spécialisée en Endocrinologie de la Reproduction depuis la fin 2003 (Mercredi matin, Pr C. Ben Slama) ; cette consultation a lieu dans le local de l'Unité qui est une dépendance du Service B ; les explorations hormonales ont lieu dans les locaux du service B, soit en hôpital de jour soit en hôpital classique selon les besoins.

Obésité humaine : prise en charge des obèses

Responsable : Professeur Blousa-Chabchoub Samira

Missions :

  • Etudier l'effet de la réduction pondérale sur les anomalies lipidiques, glucidiques et l'hypertension artérielle chez l'obèse ;
  • Etudier le profil métabolique et hormonal de l'obèse adulte ;
  • Etudier le syndrome métabolique dans une population d'obèses suivi à l'unité d'obésité humaine (prévalence, profil clinique et évolutif après prise en charge diététique personnalisée).

Dyslipoprotéinémie, diabète et hormones

Responsable: Professeur Ben Rayana Chiheb

Date de création : crée en 2003

Missions :

  • Surveillance biochimique du diabétique ;
  • Evaluation expérimentale de l'effet de certaines plantes d'utilisation fréquente en médecine traditionnelle dans la lutte contre certains déséquilibres métaboliques ;
  • Etudes de l'influence des rythmes alimentaires et hormonaux sur certains paramètres biochimiques chez l'homme et sur un modèle animal ;
  • Etude des conséquences de la variation des concentrations sériques des œstrogènes sur le métabolisme intermédiaire ;
  • Métabolisme des lipides et lipoprotéines.

Surveillance Nutritionnelle

Responsable : Professeur Gaigi Sadok

La mission de cette unité est d'améliorer l'état nutritionnel de la population tunisienne dans sa globalité, en insistant sur les groupes vulnérables, par des actions préventives, grâce à la mise en place d'un système d'informations utiles et durables, au service de l'action.
Pour concrétiser cet objectif, plusieurs actions ont été entreprises :

  • Unifier les méthodes de travail en matière de recueil, de traitement de l'information et de réflexion entre les chercheurs des différentes institutions ;
  • Adopter un schéma global de surveillance alimentaire et nutritionnelle entre les différentes institutions ;
  • Etablir un système d'informations ;
  • Surveillance de l'état nutritionnel et ses causalités, ainsi que l'alimentation dans sa globalité

Surveillance et Epidémiologie Nutritionnelles en Tunisie

Vient de paraitre

 Alimentation équilibrée

 

 Alimentation femme
enceinte et allaitante

 

Guide pour bien vivre
avec son diabète 

 

 Alimentation de l'enfant
et de l'adolescent

 

Guide d'éducation pour la santé sur l'obésité 

Recherche

© 2017 La Nutrition en Tunisie
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.