arabe english

 

Livre édité

  

Cette table propose la composition de 228 aliments consommés par les tunisiens. Elle comprend, pour chaque aliment, la valeur énergétique ainsi que les teneurs en 34 nutriments, exprimés pour 100 g de la partie comestible crue.

Statut en Vitamine A
de l'Enfant Tunisien

 

 Rapport d'activités
Scientifiques

Statistiques

Membres: 4
Publications: 37
Liens: 6

Informations générales arrow Projets internationaux
Projets internationaux

 PROJETS DE RECHERCHE INTERNATIONAUX

Comprendre la transition nutritionnelle au Maghreb pour contribuer à la prévention de l'obésité et des maladies non transmissibles associées (2007 - 2010)

Impact de la grande distribution sur la qualité de la consommation alimentaire des Habitants du Grand Tunis (2006 - 2007)

Transition épidémiologique et impact sur la santé en Afrique du Nord (TAHINA) " Epidemiological Transition and Health Impact In North Africa " (2003 - 2007)

Mise en place d'une Surveillance Alimentaire et Nutritionnelle en Tunisie (1999 - 2002)

Comprendre la transition nutritionnelle au Maghreb pour contribuer à la prévention de l'obésité et des maladies non transmissibles associées (2007 - 2010)

Ce projet est un projet CORUS 2 (Coopération pour la Recherche Universitaire et Scientifique) fait suite aux résultats du projet INCO-Med.
En effet, il s'avère que l'obésité et les maladies non transmissibles associées (diabète, hypertension artérielle, dyslipidémie, maladies cardiovasculaires, cancers, maladies articulaires) progressent rapidement en Tunisie. Cette progression est liée à la transition nutritionnelle (modifications de l'alimentation et de l'activité physique) et à des changements techniques et sociétaux profonds. Ces problèmes émergents, coexistent avec des malnutritions de type carentiel (retard de croissance, anémie), se traduisant par une situation de double charge, y compris au niveau familial, inédite et jusqu'ici très peu documentée.
Le projet a pour objectifs :
- de contribuer au développement de stratégies de prévention de l'obésité et des maladies non transmissibles, adaptées au contexte de transition nutritionnelle, et faisables car acceptables par les multiples acteurs impliqués ;

  • déterminer la nature et l'ampleur de la double charge au niveau familial ;
  • estimer la prévalence des facteurs de risque biologiques et comportementaux ;
  • caractériser les déterminants psychosociologiques du comportement ;
  • recueillir le point de vue d'acteurs clés sur diverses options d'action.

Ce projet a été réalisé par :
Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire.
Avec l'appui technique d'équipes européennes et maghrébines :
Unité de Recherche 106 "Nutrition, Alimentation et Santé" de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Montpellier, de l'Université de Kénitra de Maroc et de l'Université de Nottingham d'Angleterre.
Le financement est assuré par le Ministère français des Affaires Etrangères, l'UR
.

Impact de la grande distribution sur la qualité de la consommation alimentaire des Habitants du Grand Tunis (2006 - 2007)

Un phénomène récent est celui de la montée en puissance des supermarchés dans le monde en développement. Très peu de recherches sont menées dans ce domaine. La faible connaissance des effets en aval du développement très rapide et récent de la grande distribution sur la consommation paraît pertinent à étudier.
Ce projet se propose de mesurer, dans un contexte de transition, les effets des modes d'approvisionnement des ménages urbains du Grand Tunis sur la qualité nutritionnelle de leur alimentation, et plus particulièrement sur leurs consommations de produits céréaliers, fruits et légumes, boissons sucrées et produits de grignotage.
Ce projet a été réalisé par :
Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire
Avec l'appui technique d'équipes européennes :
Unité de Recherche 106 "Nutrition, Alimentation et Santé" de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Montpellier et l'Unité de recherche " Normes et régulation des marchés agricoles " du Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) de Montpellier.
Le financement est assuré par l'UR 106 de l'IRD de Montpellier.
Les travaux de terrain se sont déroulés en trois temps :

  • Identification des différentes structures de distribution et caractérisation de leur offre (gamme de produits proposés, prix, caractéristiques de qualité et modalités de choix, d'information et de paiement).
  • Entretiens approfondis d'un échantillon de consommateurs représentatif de la diversité des situations. Ces entretiens ont permis de préparer la phase d'enquête par questionnaire.
  • Enquêtes par questionnaire sur échantillon probabiliste. La consommation de produits ciblés (considérés comme étant protecteurs ou au contraire pouvant favoriser l'apparition des maladies chroniques) est estimée par une mesure de fréquence sur la base d'une méthode déjà validée par le projet TAHINA.

Les résultats sont en cours d'exploitation.

Transition épidémiologique et impact sur la santé en Afrique du Nord (TAHINA) " Epidemiological Transition and Health Impact In North Africa " (2003 - 2007)

Il s'agit d'un projet de la Commission européenne INCO-Med, n° ICA3-2001-10015.
La recherche proposée a pour finalité d'aider les acteurs des systèmes de santé à gérer la transition épidémiologique. Elle vise aussi à sensibiliser les acteurs impliqués dans les changements de modes de vie et d'alimentation aux rôles qu'ils peuvent jouer dans la gestion de cette transition.
La recherche se propose donc d'articuler deux types d'analyses complémentaires :

  • la caractérisation de la transition épidémiologique, de ses déterminants et de ses conséquences ;
  • l'analyse des représentations de cette transition par les acteurs (population, professionnels et décideurs) et l'analyse des pratiques qui s'y rapportent.

Ce projet regroupe des partenaires nationaux :
Institut National de Nutrition et l'Institut National de la Santé Publique.
Avec l'appui technique d'équipes européennes et maghrébines :
Unité de Recherche 106 "Nutrition, Alimentation et Santé" de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Montpellier ; de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers ; de l'Institut National de Santé Publique de l'Algérie et de la Faculté de Médecine d'Oran.
Le financement a été assuré par l'Union Européenne, l'UR 106 de l'IRD de Montpellier, et le budget de Recherche de l'INNTA.
Ce projet a été entamé en 2003, l'Institut National de Nutrition a la responsabilité de l'enquête nationale sur l'identification des profils alimentaires et de l'activité physique de la population tunisienne. L'élaboration et la validation des outils d'exploration des profils alimentaires et de l'activité physique ont été achevées. Les résultats ont été présentés dans plusieurs manifestations scientifiques. L'enquête nationale sur les profils alimentaires et l'activité physique a été réalisée sur le terrain entre avril et septembre 2005. Elle a concerné 8225 adultes, âgés de 35 à 70 ans et originaires de tous les gouvernorats de la Tunisie. Les données recueillies sont analysées. La rédaction du rapport préliminaire est achevée.
En marge du projet, ont été réalisées :

  • des formations individuelles diplômantes (7 Mastères, 6 Doctorats d'Etat, des thèses en médecine, 12 projets de fin d'études d'ingéniorat) ;
  • valorisation des activités par des publications dans des revues scientifiques internationales ;
  • des participations à des manifestations scientifiques nationales et internationales ;
  • un livre a été produit (la table de composition des aliments tunisiens).

Mise en place d'une Surveillance Alimentaire et Nutritionnelle en Tunisie (1999 - 2002)

La transition rapide en matière de nutrition et de modes de vie que connaît la Tunisie depuis quelques années, l'urbanisation intense, l'ajustement structurel, la privatisation et l'intégration progressive dans l'économie mondiale ont modifié les comportements alimentaires et engendrés des problèmes nutritionnels nouveaux qu'il convient d'analyser et de surveiller.

L'Institut National de Nutrition, suite à la Conférence Internationale sur la Nutrition de Rome 1992 et au Plan National d'Action pour la Nutrition et l'Alimentation, élaboré en 1995, a reçu mandat dans son contrat-objectif de mettre en place une surveillance alimentaire et nutritionnelle, tant au niveau opérationnel qu'au niveau de la recherche.

Cette surveillance a pour objectif d'améliorer l'état nutritionnel de la population tunisienne dans sa globalité, en insistant sur les groupes vulnérables, par des actions préventives et grâce à la mise en place d'un système d'informations utiles et durables au service de l'action. Un tel système est mis à la disposition des décideurs politiques et des planificateurs afin de les aider à orienter leurs stratégies futures.

Cette surveillance est conçue et mise en place par des équipes tunisiennes :
Institut National de Nutrition, Institut National de la Statistique, Direction des Soins de Santé de Base, Institut National de la Santé Publique et Institut National de la Recherche Agronomique.
Avec l'appui technique d'équipes européennes:
Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, Unité de Recherche 106 "Nutrition, Alimentation et Santé" de l'Institut de Recherche pour le Développement de Montpellier, Institut de Médecine Tropicale d'Anvers et Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement / Programme agroalimentaire.

Le financement du projet était assuré par l'Institut français de Coopération (Tunis) et du Ministère des Affaires Etrangères (Paris), de l'UR 106 de l'IRD et le budget de Recherche de l'INNTA.

Commencée en 1999, cette mise en place a comporté les étapes suivantes :

Première étape : une identification des problèmes nutritionnels actuels. Une enquête nationale de nutrition a été réalisée dans ce but entre 1996 et 1997, sur un échantillon représentatif de la population tunisienne de 1800 ménages et 7816 individus.

Trois problèmes principaux ont été identifiés et font l'objet d'une analyse approfondie :

La disparité régionale du retard de croissance chez les jeunes enfants. En effet, la croissance et le développement des enfants ont subi une amélioration spectaculaire ; la maigreur et l'insuffisance pondérale ayant complètement disparues, mais le retard de croissance, faible à l'échelle nationale reste relativement élevé dans certaines régions particulièrement le Sud.

L'anémie qui touche surtout les femmes en âge de procréer et les jeunes enfants. Bien qu'elle ait connue une régression notable depuis les années soixante dix, les taux observés justifient un programme d'intervention et le maintien de la vigilance. Mais auparavant, l'identification des facteurs causaux de ce problème nutritionnel est indispensable. Dans cet objectif, l'Institut National de Nutrition a réalisé à la fin de l'an 2000 une enquête sur l'étiologie de l'anémie dans les régions où sévissent les prévalences les plus élevées, à savoir, le Sud Ouest et le Grand Tunis. Les résultats de cette enquête sont disponibles et un exemplaire du rapport vous a été remis.

L'obésité est devenue un vrai problème en Tunisie, intéressant en premier lieu la femme adulte : une femme sur deux souffre de surcharge pondérale. Chez les hommes, le problème est moins aigu. Les taux observés laissent supposer que la Tunisie risque d'être amenée à supporter un surcoût de santé, l'obésité étant à la base de tous les problèmes métaboliques, si des mesures adéquates ne sont pas prises pour infléchir ce fléau.

Deuxième étape : elle a consisté à recenser les informations disponibles dans le domaine de la nutrition et de l'alimentation, ainsi que les mécanismes de collecte, de traitement et de diffusion de ces informations. Les données les plus pertinentes et les plus accessibles seront sélectionnées pour le suivi de l'état nutritionnel et alimentaire de la population. Parallèlement, une identification des besoins en information des utilisateurs potentiels de la surveillance, a été réalisée.

Troisième étape : elle a comporté une expérimentation de la surveillance dans deux gouvernorats à titre pilote, le gouvernorat de Ben Arous pour les problèmes de l'obésité et de l'anémie et le gouvernorat de Tozeur pour l'anémie et le retard de croissance.

Quatrième étape : évaluation en termes d'efficacité, de coût et de pérennité institutionnelle de cette surveillance.

Cinquième étape : création d'un site Web sur lequel sera développée une base de données dynamique. Les données existantes et les informations nouvelles produites sont actuellement diffusées sur site Internet :
http://localhost/nutrition/www.nutrition.rns.tn. Ce type de base de données, largement accessible et directement actualisable en continu, facilite les échanges entre différentes institutions et participe à la durabilité de la surveillance.
La phase ultime de ce projet sera la création d'un observatoire national de Nutrition et d'Alimentation. Cette étape est en cours de conception.
En marge du projet, ont été réalisées :

  • des formations individuelles diplômantes (2 DEA et 3 DESS) ;
  • des stages de formations (11 stages de perfectionnement dans les domaines de la nutrition et de l'alimentation) ;
  • des formations collectives (communication, modèle causal, gestion du flux d'information, évaluation participative pluraliste, utilisation de logiciel de gestion de données) ;
  • valorisation des activités par des publications dans des revues scientifiques internationales et des participations à des manifestations scientifiques nationales et internationale

Surveillance et Epidémiologie Nutritionnelles en Tunisie

Vient de paraitre

 Alimentation équilibrée

 

 Alimentation femme
enceinte et allaitante

 

Guide pour bien vivre
avec son diabète 

 

 Alimentation de l'enfant
et de l'adolescent

 

Guide d'éducation pour la santé sur l'obésité 

Recherche

© 2017 La Nutrition en Tunisie
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.